Elisa Rigoulet
Paris & Brussels based curator and writer
Co-Founder of Exo Exo http://exoexo.xyz


#writing

on Julien Monnerie

Le travail de Julien Monnerie opère des coupes. Prélever, circonscrire, nommer, il consiste à penser et organiser une manière de "montrer".
Fenêtres PVC sectionnées, boutons de manchettes, motifs de cordes sculptées en plâtre, les objets de l'artiste sont des extraits, des fragments dont l'exemplarité engagerait un certain déterminisme de la perception.
Pourtant, multipliés et disposés, ils définissent un moment en même temps qu'ils spécifient une condition. Ces objets-ornements, dont la machinerie souterraine détermine les instants d'apparition, viennent parer un invisible et assument donc leur potentielle déficience. Sorte d'élan trébuchant, ils opèrent en miroir, se doublant, se télescopant, s'annulant.
Dupliqués plusieurs fois pour créer des séries, ils sont une somme de "faire", un ensemble immatérialisable, un réseau tissé de motifs, une frise.
Fabriquant leur propre langue, ils suggèrent dans leurs titres un jeu d'interprétation aux cases manquantes et viennent désamorcer un regard culturel qui aurait trop assimilé certains automatismes de décodage. Au fond, le monochrome gris vert orchestre cet organigramme. Il régit un système de présentation dans lequel viennent s'agencer des signes qui bégaient à l'image des néons "pq bq bd pd" se répétant à l'infini et peinant à former un mot.
Autonomes, ils semblent s'exclure pourtant de toute unité. Ils performent, contenant dans leur énonciation la même défaillance que dans le système qu'ils tentent finalement de démonter.